De formation technique (Electronicien et Ingénieur en Informatique), Stéphane a toujours été passionné d‘Art, d’Opéra et de Théâtre, « j’ai poussé un jour, la porte d’un Théâtre avec un autre regard » : « De spectateur devenir acteur. » « Je veux savoir ce qu’il y a derrière… Je veux savoir jouer, interpréter et être… » « Réveillé, comme bouleversé, j’ai aimé ce que j’y ai trouvé et depuis chaque instant le théâtre me nourrit». 

 

 

Il joue dans « Espèce d’Espace » de Georges Perec, « Quai Ouest » de B.M. Koltès, « Intervalles » (coproduction du théâtre des Ateliers), « L’Emission de Télévision » de Michel Vinaver, « Zone rouge » de Lise Martin, « La dernière nuit de Socrate » de Stéphane Tsanev, «La fabuleuse histoire de M. Scrooge» de Charles Dickens en reprise depuis 12 ans, « Une bête sur la lune » de Richard Kalinoski.

 

 

Il met en scène « Le voyage de Mr Perrichon » de E. Labiche, « La dernière enquête de l’inspecteur Drive. » de B. Da Costa, « La perruche et le poulet » de R. Thomas, « Les dix petits nègres » d’Agatha Christie, « Autour des textes de Jean Tardieu », « La rose tatouée » de Tennessee Williams, « La langue des chiens de Roche » de Daniel Danis, « Hors les murs » de Jean-Gabriel Nordmann, « Sidi » de H.F. Blanc, « La dernière enquête de l’inspecteur Drive » de Bernard Da Costa, « Les Amis » de Kobo Abe, «Les débutantes» de Christopher Honoré, « J’ai quelque chose à vous dire » Co écriture de Lisa Fouliard et Stéphane Laffaille, « Etat de siège » de Albert Camus, « La nuit de Valogne » de Eric-Emmanuel Schmitt, « Le Lavoir » de D. Durvin, « Les monologues du vagin » de Eve Ensler, « Week-end en ascenseur » de Jean-Christophe Barc, « J’espérons que je m’en sortira » de Marcello D’Orta, « Colzatrip » Inspirée de Eric Beauvillain, « Transport de femmes » de Steve Gooch, « Manoir sans défense » Inspirée de Philippe Caure, « Roberto Zucco » de Bernard Marie Koltès, « Du Rififi aux Alpages » de Stéphane Titeca, « Veillée Funèbre » librement inspirée de Guy Foissy, « La guerre de Troie n’aura pas lieu » de J. Giroudoux, « Le roi se meurt » de E. Ionesco, « L’assemblée des femmes » de Aristophane, « Salina » de Laurent Gaudé, « Building » de Léonor Confino, « Quai ouest » de Koltes, « Vagues souvenirs de l’année de la peste » de J.L. Lagarce, « Cambrifollage » de Jean Tripailler, « Toc toc » de L. Baffi, « Conjugaison du verbe aimer texte » d’Isabelle Chalony,

« Auprès de mon Arbre » de Eugenio Giuliani, « Soudain l'été dernier » de Tenessee Williams.

 

 

Il met en scène deux Opéras, « La grande Duchess » d’Offenbach et « Didon et Enée » de H. Purcell dans le cadre du « Festival Opéra au château ».

 

Participe avec sa troupe aux festivals du LTT de Tübingen (Allemagne) et produit « Guerre et Paix : Notions Unies » sur une idée originale de S. Laffaille, « En cours de recherche » sur une idée originale de S. Laffaille.

 

 

Anime des ateliers théâtre pour enfants, adolescents et adultes depuis 1996.

 

 

Anime des stages et ateliers de théâtre pour enfants, adolescents et adultes russes depuis 2006 dans un contexte d’échange linguistique et anime avec eux, entre autres, les stages suivants : «Du théâtre au cinéma.», «Le corps : instrument du comédien», «Le théâtre? C’est quoi?», «Approche des textes de Théâtre» etc…

 

 

Anime des ateliers avec des professeurs de français russes depuis 2006 : « Le théâtre, vecteur de formation de l’élève ».

 

 

Il crée l’espace théâtre des « Nocturnes de Saint Martin » et y participe durant quatre ans.

 

 

Il participe aux « Médiévales d’Eguilles », pendant quatre ans où il anime des ateliers théâtre pour tous et produit dans ce cadre des saynètes moyenâgeuses qui se joueront dans les rues d’Eguilles.

 

Stéphane Laffaille